Discographie

ENREGISTREMENTS

2013
 

essaicouvrozanova6gd.jpg
 
logo-pianiste-maestro.png



Les Ballets russes au piano

P.Tchaikovsky-M.Pletnev Casse-Noisette.

I.Stravinsky : «L’oiseau de feu», Danse infernale du roi de Kastchei – Berceuse - Final

S.Prokofiev : Romeo et Juliette (10 scènes)

 
Elena Rozanova, piano 

           400dpilogoblanc-autour.jpg    amazon
 
             

PIANISTE - PIANISTE MAESTRO :
Les grands pianistes ont le don de faire oublier leur instrument et de concentrer notre attention sur l'émotion seule. Dans ces pièces au caractuères si divers, Elena Rozanova obtient cela non pas en réduisant et concentrant le matériau orchestral, mais au contraire en ouvrant les plans sonores. (...) Un disque superbe. SF


2009

221166.jpg

 5diapason.png

YSAŸE : Sonate nº3, opus 27; Andante
FRANCK : Sonate en la majeur, Allegretto ModeratoAllegro (audio), Recitativo-Fantasia Ben Moderato, Allegretto poco mosso - FRANCK : Andantino Quietoso
SAINT-SAËNS : Introduction et Rondo Capriccioso
YSAŸE - SAINT SAËNS : Caprice d'après l'Étude  en forme de valse

Svetlin Roussev, violon - Elena Rozanova, piano


      400dpilogoblanc-autour.jpg    amazon
 
DIAPASON :
... Après un rare et anecdotique 
Andante posthume d’Ysaÿe, la sonate de Franck s’impose naturellement  en pièce maîtresse du programme. Irréprochables dans les élans comme dans le style, les deux interprètes rappellent naturellement par leur ferveur Ferras et Barbizet (DG). Si leur jeu semble un rien trop nourri dans le délicat Andantino quietoso, leur vision intense et pleine de panache de l’Introduction et Rondo Capriccioso de Saint-Saëns met en valeur la généreuse sonorité du violoniste, tout comme le tempérament de sa partenaire.  Jean-Michel Molkhou


2006

Recto_rachmaninov.jpg


ARTE : CD DU MOIS

SERGUEI RACHMANINOV : Transcription de J.S. Bach's Partita nº3 en mi mineur pour violon seul BWV 1006, Moments Musicaux, opus 16. Berceuse - Transcription de la Berceuse de Tchaikovsky, Nº1 de six chansons, opus 16. Lilas - Transcription du Nº5 de douze chansons, opus 21. Variations sur un Thème de Corelli, opus 42. 

Elena Rozanova, piano





          itunes-logo.png   amazon


ARTE - CD DU MOIS :
Mais si la clarté est ici de mise, si Elena Rozanova parvient à faire résonner tant de choses, c’est qu’en redonnant à la musique de Rachaninov sa transparence et son volumen, elle se donne à son tour les moyens de la saisir. Mystère, lyrisme, virtuosité folle, tout est là décidement, même ce que l’on ne connaissait pas chez ce compositeur: une sensualité débordante, un souffle d’abandon que l’on confond parfois avec l’ombre d’un regard...

Le disque a laissé tant d’interprétations, tant de traces; sans doute trouvera-t-on ici ou là, des lectures plus flamboyantes. Mais je ne connais pas aujourd’hui d’interprétations plus sensibles et plus justes. Et je ne peux m’empêcher de penser, en écoutant Elena Rozanova, qu’elle joue ici un peu de sa vie…

Mathias Heizmann

LE MONDE DE LA MUSIQUE :
Il est intéressant de comparer les Moments Musicaux avec les Variations sur un thème de Corelli, dernière partition “originale” pour piano seul de Rachmaninov (1931). Rachmaninov nous propose un véritable feu d’artifice avec ces vingt brèves variations. Les interprétations de Rozanova sont aussi expressives que techniquement maîtrisées. Une artiste à suivre de près!

John Tyler Tuttle


2004

vladiguerov-1.jpg

 diapason-d-or.png  r10.png

PIANO LE MAGAZINE : COUP DE COEUR

PANTCHO VLADIGUEROV : Pièces pour violon et piano: Ratchenitza, Chant, Sonate (mouvements 1-3, 4), Pièces : illusion-intermezzo-romance du Nord- valse, Rhapsodie Vardar (audio)

Svetlin Roussev, violon - Elena Rozanova, piano

           itunes-logo.png    amazon

PIANO BLEU : 
L’œuvre de Pantcho Vladiguerov (1899-1978) est “un condensé musical” de la Bulgarie du 20ème siècle: les bases de son style se fondent sur la richesse mélodique et rythmique du folklore bulgare.

Elena Rozanova accompagne dans ce répertoire hors du commun, d’un grand romantisme et riche en couleurs le talentueux violoniste Svetlin Roussev (…) Un interprétation brillante qui permet de découvrir un compositeur sous son meilleur jour !


2001

hmu911757-2.jpg


PIANISTE : LE GUIDE DU PIANO : 
COUP DE CŒUR

FONO FORUM : 5★

CLASSICA : 5

PROKOFIEV : Toccata opus 11 (audio), Sonata para piano nº3 
RAVEL : Miroirs
CHOSTAKOVITCH : 24 Préludes opus 34

Elena Rozanova, piano 



            itunes-logo.png    amazon

CLASSICA :
Passées les immenses difficultés techniques liées à l’endurance dans la Toccata et la Sonate de Prokofiev, on découvre une interprète ardente, au toucher acéré et souple, bien loin de tout élan mécanique. L’introduction de la Sonate et son tempérament à perdre haleine sont magnifiques. La ligne mélodique n’est jamais rompue et elle définit les humeurs changeantes, l’intransigeance des rythmes les plus contrastés.

Les Préludes de Chostakovich constituent le sommet de ce récital; l’interprète les transforme en une rêverie nocturne, entre le le burlesque et le morbide, la piécette de musique de chambre et la cadence de concerto. Souhaitons bien vite entendre à nouveau une artiste aussi créative.
Maxim Lawrence

PIANO FORUM : 
La finition technique et le raffinement sonore sont admirables, tout chante et respire de façon limpide et alerte, comme dans cet Alborada del Gracioso, net et incisif. Un piano aussi précis dans la mécanique que poétique dans l’énoncé.

FONO FORUM : 
La présentation du CD est inhabituelle. Pas de photo au sourire racoleur de l’artiste mais simplemente un portrait en noir et blanc d’Elena Rozanova au visage plutôt sombre…C’est d’ailleurs exactement dans cet esprit qu’elle balaye littéralement la spectaculaire toccata de son compatriote Prokofiev tout en conférant à l’œuvre un caractère théâtral d’une grande intelligence. Explosive et avec un furieux élan qui se poursuit, retentit également la troisième sonate de Prokofiev, effrayante et inhabituelle dans sa rigueur pianistique différenciée. Quant aux Miroirs de Ravel, ceux-ci sont sans sourciller, trempés dans une mobilité cristalline d’une coloration glaciale convaincante et servis pas une maîtrise de la virtuosité époustouflante.
Knut Frank
 

1999

shapeimage-3.png

 
choc.png  5diapason.png

RAVEL : Tzigane
SCHNITTKE : Sonate pour violon et piano nº1,
SZYMANOWSKI : Nocturne et Tarantelle opus 28.

Graf Mourja, violon - Elena Rozanova, piano

 amazon


CLASSICA :
Je voudrais souligner le travail d’Elena Roaznova qui sait ce que sont la subtilité et l’invention.

DIAPASON :
Elena Rozanova donne une réplique dynamique, pleine de couleurs et parfaitement cohérente. Dans la première sonate, elle semble même surpasser le violoniste donnant aux quatre mouvements un dynamisme énergique et une densité puissante et expressive.

Le MONDE DE LA MUSIQUE :
Elena Rozanova contribue pleinement à la sensation de sensualité et d’élégance de cet enregistrement.

 

1998

PROKOFIEV : Sonate opus 82, Roméo et Juliette opus, 75

“Curieusememt, plus j’écoute cette jeune pianiste plus je me demande si c’est un piano que j’écoute. Elena Rozanova a le secret de nous emmener dans une nouvelle dimension musicale”. Luc Baiwir, compositeur.

 

1997

SERGUEI RACHMANINOV : Moments Musicaux opus 16, Préludes (1-2-3) opus 23, 4 transcriptions.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site